Les Commerces solidaires : aider simplement HopHopFood à les développer

Je voulais partager une initiative d'anti-gaspi solidaire développée à l'occasion de la crise du COVID-19 et qui va permettre, de manière pérenne, d'apporter une solution alimentaire solidaire à beaucoup de personnes en France.

Depuis 2018, HopHopFood, association reconnue d'intérêt général et sans but lucratif, a créé une application digitale de dons de produits, notamment alimentaires, pour lutter contre la précarité et le gaspillage.

Au départ l'application HopHopFood a été seulement disponible pour les particuliers, pour réduire leur gaspillage en s'échangeant gratuitement de la nourriture. Et cela fonctionne très bien depuis juillet 2018. En moins de 2 ans, 120 000 produits ont été échangés, essentiellement vers des bénéficiaires en précarité, ce qui a représenté plus de 100 000 équivalents repas.

HopHopFood a constaté que beaucoup d'invendus alimentaires des commerçants sont, depuis l'arrivée en France en 2016 des start-ups danoise Too Good To Go ou suédoise Karma, détournés des personnes en précarité (don à des associations) pour être captés par des solutions de "Bons plans" (paniers à 1/3 du prix). Et ces solutions sont de plus en plus employées : ainsi TGTG vend chaque jour 55 000 paniers de nourriture invendue, dont une partie non négligeable (une vingtaine de %) finie à la poubelle (car il s'agit de paniers surprises, dans lesquels on peut trouver des aliments que l'on aime pas, ou auxquels on est allergique ou intolérant, ou que l'on ne sait pas cuisiner ....).

Si elles sont si efficaces, c'est que ces applis de start-ups apportent naturellement un vrai service et une vraie solution pour les commerçants, et pour les clients, qui sont très majoritairement des personnes qui ne sont pas en précarité alimentaire.

Pour pouvoir offrir une alternative crédible aux commerçants, soutenue par la Fondation Afnic, HopHopFood a lancé en avril 2020 les Commerces solidaires HopHopFood.

Quand ils le veulent, les commerçants donnent GRATUITEMENT et en toute confidentialité des produits à des personnes en précarité (seules des personnes validées comme en précarité, par les CCAS ou directement par HopHopFood qui calcule leur "reste à vivre", peuvent prendre ces aliments en utilisant un code confidentiel sur la plateforme digitale). Ceux-ci vont les chercher directement en magasin, aux heures indiquées, et le commerçant défiscalise 60 % de la valeur de ces dons (art. 238 bis du CGI). Et HopHopFood prend à la fin une petite part de la défiscalisation pour faire tourner le modèle.

Cette solution a de nombreux avantages :

- Avec cette solution solidaire réservée aux personnes en précarité, le commerçant :

  1. A l'assurance que ses invendus vont à des gens qui en ont besoin et non pas à ces clients habituels ;
  2. Peut récupérer environ 40 % de la valeur des invendus, contre moins de 20 % avec une solution du type TGTG (avec TGTG, un panier de 12 € de nourriture est vendu 4 €, TGTG en récupère 1€07 et le commerçant au final 2€93. Mais en fait beaucoup moins en % car souvent les paniers que prépare le commerçant ont une valeur bien plus importante que 12 €, et quel  que soit le panier vraiment constitué il ne récupère que 2€93 par panier ...)
  3. Peut valoriser et donner tous les produits qui ne peuvent pas être donnés (pour des raisons d'hygiène) avec les solutions traditionnelles d'aide alimentaire (ramasse des associations d'aide alimentaire) : viande, abats, poissons, crustacés, pâtisseries avec crème, etc. Avec la solution HopHopFood, tout ce que le commerce peut vendre à des clients, il peut le donner à des personnes en précarité à travers la solution Commerces Solidaires ! Par ailleurs, de la part des associations, il n'y a plus besoin de logistique avec chauffeurs, camions, dégagement de GES ....

- Avec cette solution innovante, le bénéficiaire en précarité :

  1. N'est pas en concurrence avec des gens qui ne le sont pas
  2. Retourne dans des commerces qu'il ne fréquente souvent plus depuis longtemps
  3. Peut choisir le type de nourriture qu'il prend, et même avoir des produits  frais carnés ou de la mer, ce qu'il n'a jamais avec l'aide alimentaire, ou bien seulement en boite. A noter que pour beaucoup de personnes en précarité, nollens vollens le fait d'accéder à de la viande est hyper valorisant.

HopHopFood, quant à elle, y trouve un petit business model pour continuer à développer ses solutions gratuites et innovantes d'anti-gaspi solidaire.

Depuis le lancement de ce service mi-avril, HopHopFood a déjà convaincu une cinquantaine de commerçants à Paris et Ile-de-France de rejoindre ce mouvement et à présent des centaines de produits ou filets alimentaires gratuits sont mis en ligne pour des personnes précaires rien qu'à Paris et Petite couronne. Mais pour que ce système puisse bénéficier à un maximum de gens en difficulté, il faut naturellement que le nombre de produits disponibles (et donc de commerces solidaires) se multiplient ! A noter que les commerces qui rejoignent ce mouvement peuvent apposer sur leur vitrine le logo suivant :

Si vous pensez que c'est une bonne idée de soutenir ce modèle innovant et vertueux de solidarité alimentaire, rien de plus simple. Depuis votre canapé/bureau : réfléchissez à vos contacts autour de vous : famille, ami.e.s, commerçants habituels de votre quartier. Si vous avez en tête des commerces qui pourraient adopter ce modèle d'anti-gaspi solidaire, indiquez-les à HopHopFood à travers ce petit questionnaire en ligne et HopHopFood s'occupera ensuite de tout.

Bref un petit geste facile et solidaire de votre part, qui peut se transformer en une aide tout-à-fait concrète pour des personnes dans le besoin !

Merci pour elles/eux !